Le maître du haut château de Philip K Dick

Publié le par librairie glenat

En 1947, la victoire de l'Axe Allemagne-Japon est entérinée par la partition des États Unis en deux secteurs, l'un occupé par l'Allemagne nazie, le second par les japonais. L'évolution technologique est radicalement différente de celle que nous connaissons et la société a évolué différemment.

Et un obscur écrivain a écrit un roman étrange qui raconte la victoire des alliés en 1945...

  maitre-du-haut-chateau-k-dick.jpg

Le maître du haut château

Philip K. Dick

Éditions J'ai lu

 

Je continue ma petite exploration de l'uchronie. Et lorsqu'on parle d'Uchronie, on ne peut que difficilement passer à côté de ce roman. Publié en 1962, il récolte le prestigieux prix Hugo du meilleur roman.

Le maître du Haut château est construit sur un petit nombre de personnage dont on va suivre les destins croisés. Le point de croisement de leurs histoires sera ce livre écrit par le maître du haut château : La sauterelle pèse lourd.

Cette œuvre n'est pas d'un accès facile, les récits des différents personnages sont quelques peu inégaux. La mise en abyme de l"'uchronie dans l'uchronie" est fascinante, les idées développées sont extraordinaire.

Ce roman n'est peut-être pas le meilleur de Dick, je lui préfère par exemple Blade Runner (Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques... Aaaaah, quel titre fabuleux), en revanche, c'est un roman marquant par ses idées, et sa structure.

Le maître du haut château est un roman incontournable pour tout amateur d'Uchronie. Souvent, il n'y a pas de juste milieu : on l'adore, on le déteste... Moi, je l'adore.

 

Benjamin

 

Si l'œuvre de Philip K. Dick vous intéresse, je vous recommande chaudement la série d'articles consacré à son œuvre réalisé par Cachou : Dans la tête de Philip K. Dick.

 

Chronique publié dans le cadre du Winter Time travel :

Winter-Time-Travel

Publié dans Nos Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Cachou 19/02/2011 15:16



Oh, c'est vrai, tu n'as pas aimé "Ubik" et "Substance mort"? (je vais justement reparler du dernier lundi parce que je vais parler du "Festin Nu", que j'ai beaucoup beaucoup moins aimé, sur le
même sujet)


Tu as déjà eu l'occasion de lire "Les voix de l'asphalte"? Un des premiers romans du monsieur, quand il ne faisait pas encore de la SF. Le style n'est pas forcément des plus élégants mais j'ai
adoré ce roman, beaucoup plus que la plupart des autres mêmes. Du coup, je me demande si l'explication de Lhisbei d'une écriture sous "influence" (chimique ou psychologique) ne pourrait pas être
la bonne.



librairie glenat 19/02/2011 15:33



Je sais que Ubik est souvent considéré comme son chef d'oeuvre, mais je ne suis pas spécialement enthousiaste, donc pas spécialement fan. En revanche, Substance mort m'avait scotché


Je rejoins complètement l'avis de Lhisbei, il y a deux Dick, un "normal" quand bien même nous pourrions de parler de normalité concernant Dick, et un sous influence avec notamment Ubik ou
Substance mort voir fleurtant avec le mysicisme (trilogie divine).


Benjamin



Cachou 19/02/2011 12:18



Moi j'ai un avis plus partagé justement (juste pour te contredire ;-p): j'ai aimé la trame avec LE livre, les autres pas. La fin m'a marquée. Mais l'écriture m'a fortement déplue. Mi-figue
mi-raisin donc en ce qui concerne ce Dick, auquel je préfère aussi largement "Blade Runner" ou "Ubik" (ou "Glissement de temps sur Mars").



librairie glenat 19/02/2011 15:05



Hé, hé, je t'attendais, ja connais ton avis sur ce bouquin, j'ai lu ce que tu en disais. Joker en ce qui concerne Glissement de temps sur mars que je ne connais pas.


Concernant la qualité de l'écriture, tes doutes sont à mon avis justifié, le Maître du haut château intervient assez tôt dans la bibliographie de K. Dick, Le maître du haut château est
d'ailleurs son premier grand succès, on sent que Dick n'a peut-être pas completement atteint sa "maturité" d'écriture (c'est une pur suggestion de ma part). Pour ce qui est des différentes
trames, même si elles sont inégales, aucune ne m'a paru ni mauvaise ni ennuyeuse.


De toute manière, je préfère le Dick du Haut Chateau ou de Blmade runner que le Dick de Substance Mort ou Ubik.


Benjamin