zulu

Publié le par librairie glenat

Caryl Fereyzulu-de-caryl-ferey.jpg

Folio policier

 

J'avais reporté plusieurs fois la lecture de Zulu, le polar de Caryl Ferey, trouvant toujours un nouveau roman à lire avant ! J'avais, je crois un peu peur d'être confrontée à une violence trop forte,  mais avec la rentrée ce roman me trottait dans la tête et j'ai commencé sa lecture...

L'apartheid a disparu, mais les traces sont indélébiles. Ali Neuman a traversé dans sa jeunesse des moments très difficiles et sa vie en est marquée à tout jamais.

Le héros, Ali Neuman, est chef de la police criminelle de Cape town en Afrique du Sud, sa mission est difficile et il doit faire face à la violence et au sida. Une jeune blanche est assassinée de façon terrible, son corps est mutilé et des traces d'une nouvelle drogue sont retrouvés dans son organisme, Ali Neuman est sur l'affaire. Il se retrouve confronté aux "petits" chefs des townships, villages de misère en bordure d'océan, eux-mêmes manipulés mais par qui ?

Neuman cherchent les vrais ennemis, et l'un de ses bras-droits en paiera le prix fort.

L'apartheid a laissé ses traces indélébiles...

La violence est présente, mais elle accompagne complètement ce livre et ses personnages. J'ai beaucoup aimé et je viens de me plonger dans UTU ! Les polars c'est bien connu, il faut les consommer par "période".

Si vous cherchez un bon polar, une intrigue intéressante, des personnages attachants et un pays à découvrir, allez-y ! En revanche si vous avez des insomnies, préférez le dernier Anne Perry.

 

Un mot sur l'auteur

 

Caryl Férey est breton. Grand voyageur, il a parcouru l'Europe à moto, puis a fait un tour du monde à 20 ans. Il a notamment travaillé pour le Guide du routard.

En 1994, paraît son premier roman Avec un ange sur les yeux. Il sort la même année son premier polar, puis quatre ans plus tard le très remarqué Haka. Il se consacre aujourd'hui entièrement à la littérature.

Il a obtenu le prix SNCF du polar en 2005 pour Utu et le grand prix de littérature policière en 2008 pour Zulu.

Publié dans Nos Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Catherine 06/10/2010 22:41



J'avais aussi beaucoup aimé ce roman (dont j'avais parlé il y a exactement deux ans ici).



librairie glenat 07/10/2010 18:12



En tout cas, lire Caryl Ferey ne laisse jamais indemne...


Benjamin