Zombies : la divine comédie

Publié le par librairie glenat

Quoi ? Plusieurs mois sans parler de zombies ?!! Mais c'est un scandale ! Sortez pelles et pioches, on va deterrer du zombie ! Non, non, non, avant d'arriver à cette solution extrême, on va bien trouver autre chose.

 

Zombies t1 La divine Comédiezombie.jpg

Scénario d'Olivier Péru

Dessin de Sophian Cholet

Couleurs de Simon Champelovier

Edition Soleil

Collection Anticipation

 

Je vois tout de suite les fans de Walking Dead prendre leurs cliques et leurs claques et filer ventre à terre se disant que de toutes manières, y'a rien de mieux que WD. Oui, mais non ! Restez encore un peu.

Il est tout à fait clair que WD est clairement le "mètre étalon" de la BD post-apocalyptique de zombie auquel tout autre album de ce genre devra se confronter.

Alors en quoi la BD d'Olivier Péru et Sophian Cholet sort des gonds ? Tout d'abord, une scène d'introduction assez savoureuse (euh pas de jeu de mots douteux quant au régime culinaire des gens pas très frais qui peuplent cet univers), puis une narration concentrée exclusivement sur deux personnages : Sam, jeune américain à la recherche de sa fille et Josh, un gamin épileptique. La centralité de ces deux personnages créée une véritable empathie, on s'attache très rapidement à ce gars désabusé, manquant quelque peu de charisme, c'est au final un éternel ado plongé dans un monde sans pitié et à ce petit garçon obligé de grandir trop vite mais qui n'oublie pas que finalement c'est toujours important de se demander qui est le plus fort de Spiderman et de Superman ou du rhinocéros et de l'éléphant.

 

Le ton est décalé, un petit peu à la manière du film Bienvenue à Zombieland et on alterne entre scène classique mode zombie à défourailler sévère et scène plus légère du quotidien. Sans être complètement novateur, cette divine comédie est une bonne BD de zombies qui n'a pas à rougir devant ses illustres prédécesseurs, et surtout, il y a la dernière page... Et là on se dit qu'Olivier Péru cachait bien son jeu ! Ah le rustre ! Son travail est souvent réussit, mais c'est avec plaisir qu'on le voit sortir des séries avec de grosses épées et de grosses haches.

Côté dessin, on découvre Sophian Cholet qui publie là son premier album. Son travail est particulièrement abouti, un trait clair, précis et franchement dynamique donne brillamment corps à cette histoire. Mention spéciale à la double page 44 qui est franchement terrible !

Benjamin

ZOMBIES-peru-cholet-la-divine-comedie-01.jpg

 

 

 

Bandeau grande bib zombie

Publié dans Nos Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Cachou 24/07/2010 11:30



Oh, vaut mieux éviter le livre, il n'est pas très bon (et pour que je dise ça d'un livre qui parle de Jane Austen...!). Le film est bien meilleur. Mais ça reste une comédie romantique (même si
elle est plutôt bonne), donc il faut adhérer au genre. Le trailer du film ici.



librairie glenat 24/07/2010 11:34



Merci pour l'info, je m'y pencherais à l'occasion !


Benjamin



Cachou 24/07/2010 11:23



Bah, il y a quand même quelques femmes dans le milieu SFFF. Me revient en mémoire un passage d'un film (ou du livre dont il est tiré) que tu ne connais certainement pas, "The Jane Austen Book
Club", où le personnage masculin principal emmène une des héroïnes dans une librairie pour lui parler de SF et lui montre des bouquins de tous ces auteurs qui ont pris des pseudos masculins alors
qu'il s'agissait de femmes. J'aime beaucoup ce passage ^_^.



librairie glenat 24/07/2010 11:25



Ah, c'est intéressant, tu aurais les références exact du bouquin dont tu parles ?


Benjamin



Cachou 24/07/2010 11:01



Ah mais je ne parlais pas du monde de la BD en générale, mais du monde SFFF de la BD en fait. Je n'ai par exemple aucun comics SFFF à avoir été scénarisé ou dessiné par une femme (ni aucune BD
maintenant que j'y pense o_O).



librairie glenat 24/07/2010 11:17



Ah, ok, autant pour moi, c'est vrai, tu as raison. En même temps cela peut s'étendre à la littérature SF. C'est un univers quasi-exclusivement masculin , et effectivement, aucun nom ne me vient à l'esprit dans l'immédiat...


Benjamin



Cachou 24/07/2010 10:35



Pardon, par réflexe j'ai lu "Sophie" (qui est un très joli prénom)(forcément ^_^). Pfffff, à quand des femmes dans ce milieu, histoire de casser cette impression qu'il n'est réservé qu'aux
hommes?



librairie glenat 24/07/2010 10:58



Tu fais erreur ma chère Cachou, les femmes (même si elles sont malheureusement minoritaires) sont présentes dans le monde de la BD, regarde l'explosion des BD "filles" lié à la blogosphère :
Joséphine Bagieu (alias Pénélope Jolie Coeur), Gally, Margaux Mottin, Maurel, Cha, Tanxx, Lisa Mandel, TokyoBanhbao.


Même sorti de cette blogsphère, il y a plein d'auteure de qualité : Claire Brétécher, Florence Cestac, Béatrice Tillier, Florence Mangin, Chantal Montellier. Margueritte Abouet, Daphné Collignon,
Isabelle Bauthian...il y a également plein de coloriste talentueuse comme Elodie Jacquemoire, Drac...


Enfin bref, je m'arrête là, toput ça pour dire que HEUREUSEMENT, il y a des femmes dans la BD, et il y en aura de plus en plus, j'en suis certain.


Benjamin



Cachou 24/07/2010 09:23



Oh, ça donne bien envie ça. Puis, même si c'est bête, ça me fait plaisir de voir une femme derrière le crayon. Je me laisserais bien tenter...



librairie glenat 24/07/2010 10:29



Oui... euh... non en fait, Sophian Cholet est selon mes infos, un garçon... A moins que mes infos soit complètement fausse, Ma petite Cachou, va falloir que tu dévoiles tes sources



Sinon, Sophian Cholet a fait une illustration dans le collector "Guerrières celtes" qui était très chouette.


Benjamin