Neandertal d'Emmanuel Roudier

Publié le par librairie glenat

 

A l'occasion de la sortie récente du troisième volet de la série préhistorique d'Emmanuel Roudier, nous allons nous repenché sur cette saga. 

Laghou, jeune homme de Neandertal est très habile de ces mains, on dit même que c'est le meilleur tailleur de pierre et fabricant d'armes. Il est respecté pour cela mais il n'a pas le prestige fabuleux des chasseurs. Son père et son frère vont être victime d'un bison légendaire : Longuebarbe. Laghou veut les venger, ce désir de vengeance sera le point de départ d'une quête initiatique aux confins de l'histoire.

 Neandertal1.jpg

Neandertal, série en trois tomes.

Dessin d'Emmanuel Roudier

Scénario d'Emmanuel Roudier

Couleur d'Emmanuel Roudier

Éditions Delcourt

 

La première chose que l'on remarque lorsqu'on lit Neandertal est le langage, en effet, on a l'habitude, que ce soit dans les films ou les BD de voir les hommes préhistorique s'exprimer par des grognements et autres borborygmes, ici, les personnages parlent dans un français impeccable. L'auteur s'en explique en postface du second volet et se base sur les recherches les plus récentes pour expliquer qu'effectivement l'homme de néandertal maitrisait un langage complexe. Ce parti pris est au final très plaisant et permet une appropriation des personnages immédiats.


Neandertal-3.jpgAu niveau du graphisme, on ne peut-être que séduit par les dessins d'Emmanuel Roudier, tout des paysages aux personnages en passant par les animaux préhistorique est réaliste et particulièrement réussie. La galerie de personnage est parfaitement identifiable et à aucun moment on ne peut confondre les uns et les autres. L'énergie des scènes d'actions est exemplaire.

Enfin au niveau scénario, nous voilà plongé dans une quête initiatique relativement classique dans son déroulement mais très efficace, doté d'un souffle épique impressionnant.

Au final, Neandertal est une très bonne série, avec des personnages très attachants et un humanisme réconfortant, on regrettera juste qu'il ne s'agisse "que" d'une trilogie.

 

Benjamin

Publié dans Nos Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Manu 23/04/2011 17:12



Ravi de voir que tu me rejoins sur l'appréciation de ce titre !


Il faut ajouter que transparait dans le récit une vraie connaissance de l'auteur pour la période qu'il met en scène, ce qui en décuple l'intérêt !!!



librairie glenat 23/04/2011 19:06



Je savais que cela te ferait réagir !


Oui la connaissance d'Emmanuel Roudier sur cette période donne une vraie profondeur à cette quète initiatique.