Les montagnes hallucinés de Culbard d'après Lovecraft

Publié le par librairie glenat

 

Au début des années 1930, l'heure est à l'exploration scientifique des confins extrêmes de notre planète. L'antarctique apparaît comme un territoire vierge et recelant bien des mystères que le froid et les conditions les plus dures rendent inaccessible. Le professeur géologue William Dyer de l'université de Miskatonic va tenter de percer certains de ces mystères.

 montagnes-hallucinees.jpg

Les montagnes hallucinées

D'après une nouvelle de H. P. Lovecraft

Adaptation et dessin de Culbard

Éditions Akileos

 

L'histoire de cette expédition est racontée du point de vue de ce professeur William Dyer. Nous partagerons sa découverte d'une ville cachée au fin fond du continent glacé en suivant les découvertes scientifiques une à une.

Les montagnes hallucinées est un des textes central de H. P. Lovecraft et les échos de L'appel de Chtulu ou de La Quête onirique de Kadath l'inconnue résonnent tout au long du texte. Tous les éléments de l'univers lovecraftien y sont présents : la recherche d'une connaissance perdue et inquiétante, l'existence horrifiante de créatures nommées Grands Anciens, le Necronomicon, les fréquentes références à Edgar Allan Poe comme ce "Tekeli-li" qui revient sans cesse comme un mantra horrifiant.

Cette adaptation, sans être transcendante est de bonne qualité. Le dessin très classique est plaisant et s'accorde correctement à l'histoire. Cette adaptation peut-être une introduction satisfaisante à l'univers de Lovecraft, et pour les inconditionnels du maître de l'horreur, c'est toujours une occasion de redécouvrir un des grands textes Lovecraftien. On est loin de l'incroyable travail de l'argentin Enrique Breccia, mais on prendra tout de même plaisir à lire cette adaptation.

 

Benjamin

Publié dans Nos Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

v2c923974s 18/12/2019 18:30

Need to north america improve the lowest salary meant for personnel?