L'île aux cent mille morts de Jason et Velhmann

Publié le par librairie glenat

Gweny est une jeune fille un petit peu laide, qui vit avec sa mère un petit peu folle. Comme chaque jour Gweny se rend sur la plage dans l'espoir d'y découvrir une bouteille contenant une carte au trésor, à l'instar de son père qui a disparu après en avoir trouvé une...

l'ile aux cent mille morts

 

L'île aux cent mille morts

Scénario de Fabien Velhmann

Dessin de Jason

Couleurs de Hubert

Éditions Glénat

 

 

 

Jason est un dessinateur norvégien qui publie en France depuis de nombreuses années. Très reconnu aux États Unis où il est publié par l'éditeur indépendant Fantagraphics avec lequel il a emporté le Eisner Award du Meilleur Album Etranger pendant trois années consécutives !! ( de 2007 à 2009). Publié en France chez de petits éditeurs comme Atrabile puis Carabas, il publie aujourd'hui son premier album pour un grand éditeur, à savoir Glénat. Et pour que cette première soit inoubliable, il est associé au génial scénariste Fabien Velhmann (Seuls, Green Manor...), c'est la première fois que Jason ne travaille pas en solo. Jason, auteur underground s'il en est associé à Fabien Velhmann, scénariste à succès, repreneur officiel de la série Spirou et Fantasio. Fallait oser.

 

Jason et les pirates

 

Le style de Jason est reconnaissable entre mille. Ses personnages sont représentés via un anthropomorphisme constant. Ses animaux sont des chiens, des chats, voir des oiseaux et se ressemblent tous un peu et sont souvent relativement inexpressifs, mais pourtant, il se dégage des personnages de Jason une impression toujours un petit peu déroutante et très explicite.

L'île aux cent mille morts est une histoire de piraterie mais également une histoire de famille et d'amitié. La quête de la petite Gweny pour retrouver son père est touchante bien que surréaliste et teintée d'un humour pince sans rire. Le style épuré de Jason est une surprise pour ce type d'histoire mais c'est également une réussite, il est bon d'être pris à rebours sur des histoires plutôt classiques mais traitées de manière étonnante, absurde et fort distrayante.

 

Benjamin

Publié dans Nos Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article