Et si on parlait de Thor ? Seconde partie. Par manu

Publié le par librairie glenat

marvel-les-grandes-sagas-2-thor.jpgThor – Marvel les grandes sagas 2 (Panini – Marvel : Les grandes sagas – 144 pages – 6,95 euros)

En 1998, après une période éditoriale assez chaotique, Marvel décide de relancer Thor avec une équipe créative ayant à l’époque le vent en poupe, Dan Jurgens (scénario) et John Romita Jr (dessin). Après avoir constaté la disparition des dieux d’Asgard, le fils d’Odin affronte… le Destructeur ! Sans être d’une folle originalité, l’histoire met l’accent sur le côté épique du personnage, mais Romita Jr se surpasse pour livrer une prestation grandiose. Ses pages explosent les rétines : Thor y est magnifique, sa puissance semble devoir déborder des cases qui le mettent en scène ! On a donc affaire à du cinéma grand budget qui respecte totalement son cahier des charges : nous faire rentrer dans une histoire pleine de fureur et de fracas. En bonus de luxe, une courte et plaisante histoire d’Alan Davis, dessinateur mythique dont je parle plus longuement sur le titre suivant.

 

marvel-avengers-reunion.jpgAvengers – réunion (Panini – 100% Marvel – 128 pages – 12 euros)

Cette histoire, au départ pensée pour être très ancrée dans la sacro-sainte continuité du Marvel Universe, peut en réalité être lue et appréciée en tant que one-shot. Malgré quelques faiblesses de caractérisation, le scénariste, Brian Michael Bendis, parvient à dépeindre une bataille épique très prenante, sublimée par le talent toujours exceptionnel de son dessinateur, Alan Davis. Alors c’est vrai, Thor n’est pas l’unique héros de ce récit, puisqu’il le partage avec Iron Man et Captain America, mais il en demeure le personnage central, le cadre de l’histoire se trouvant être les neuf mondes de la mythologie nordique, menacés par un adversaire récurrent du dieu de la foudre. Ne le nions pas : comme dans le cas précédent, c’est essentiellement la partie graphique qui vaut le coup ici. Le trait est élégant et efficace, et ne peut laisser indifférent. Ce n’est pas pour rien que le moindre des travaux de Davis est systématiquement publié en France : la maîtrise de son art frise la perfection.

 

Thor – l’intégrale 1983 à 1987 – 4 volumes (Panini – Marvel Classic – 264 à 320 thor_integral1984.jpgpages – 25 euros chacun)

Difficile de terminer ce guide de lecture sans parler de ces quatre tomes parus entre 2007 et 2010. Si la parution est plus ancienne, il n’en reste pas moins que ces épisodes sont indiscutablement les meilleurs disponibles à ce jour en France dans la bibliographie du dieu du tonnerre. L’auteur, Walt Simonson, réussissait à l’époque un coup de maître, alliant des scénarios d’une densité stupéfiante, des caractérisations de personnages solides et vraiment approfondies (Loki et Balder étant des exemples du genre), des moments incroyablement épiques, élément indispensable pour un tel titre, et des graphismes totalement maîtrisés. Une lecture plus que vivement conseillée, juste indispensable pour tout fan du personnage, et au minimum passionnante pour les autres.

 

Et après ?

 

Après, d’autres très bonnes choses sont en préparation. La revue Marvel Classic n° 2 doit paraître courant Mai, et contiendra 144 pages de Lee et Kirby, les créateurs du personnage, datant des années 60 ; et en novembre, une saga d’une qualité scénaristique extraordinaire d’Avon Oeming et Di Vito, intitulée Ragnarok et qui se déroule juste avant les événements relatés dans le Deluxe Renaissance, sera rééditée. Pour les plus impatients, les aventures du dieu du Tonnerre se poursuivent tous les mois dans le magazine kiosque Marvel Heroes. Encore bien des heures de lectures épiques en perspective !!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Morgared 15/06/2012 21:33


"Thor y est magnifique". Mouais...